Mousse légère au pamplemousse

Un nuage tout en subtilité

Mousse légère au pamplemousse

Allez, on peut bien se l’avouer, on commence tous à penser à notre maillot de bain de l’été 😉!

Dès que le soleil recommence à montrer le bout de son nez, que les arbres arborent leurs premiers bourgeons et que les températures remontent enfin, on se projette déjà et c’est délicieusement bon!

Mais en l’état actuel des choses, pas question de passer devant la glace en petite tenue 😱…

Alors
d’ici là, il va falloir perdre quelques (en ce qui me concerne le « quelques » est un doux euphémisme😏!!!) rondeurs!

Pas question pour autant de se priver et de se brimer!

En
passant par la case « cuisine », on peut arriver à manger sain tout en se
faisant plaisir (oui je sais, je ne suis pas le meilleur exemple
😩…).

Je vous propose donc aujourd’hui une petite mousse avec un fruit dont c’est la pleine saison: le pamplemousse!

J’adore la texture des crèmes et surtout des mousses 😋! C’est vraiment très régressif et réconfortant.

Vous en avez d’ailleurs un bel échantillonnage sur le blog avec la mousse au citron bergamote, la mousse à la banane, la mousse au chocolat blanc et au citron, la mousse au chocolat façon nord-américaine, la mousse à la vanille sauce caramel beurre salé , le duo de mousses abricots-pistache et bien sûr un best du blog la mousse de poires aux Caramabars!

J’ai encore en tête quelques petits essais à tester prochainement, que je ne manquerai pas de vous proposer, comme il se doit 😉!

Pour l’heure, c’est une mousse allégée par du fromage blanc que je vous propose. Elle est certes légère mais néanmoins délicieuse, alors à vos tabliers les gourmands!

Mousse légère au pamplemousse

Mousse légère au pamplemousse

Ingrédients pour 4 à 8 personnes suivant la taille des verrines:

250 gr de fromage blanc lisse de type Fjord
1 pamplemousse rose
2 feuilles de gélatine (ou agar-agar cf « les secrets de la recette »)
3 blancs d’œuf
70 gr de sucre (glace de préférence) + 1 càs
2 càs d’eau
Poivre de Timut ou baies de Timur (facultatif)

Laver le pamplemousse et en prélever le zeste à l’aide d’un zesteur.
Le peler à vif en prélevant les suprêmes*.
Puis les hacher au couteau.
Récupérer le jus qui s’écoule du pamplemousse et presser les peaux pour extraire le maximum de jus.
Mélanger la chair de pamplemousse avec le fromage blanc et un peu de poivre de Timut.
Mettre les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pour les ramollir.
Mettre le zeste de pamplemousse dans une petite casserole d’eau et porter à ébullition 1 mn.
Égoutter et renouveler une fois l’opération.
Remettre
le zeste dans la casserole préalablement nettoyée et rincée avec 2 cuillères à
soupe d’eau, le jus du pamplemousse récupéré pendant la coupe et une
cuillère à soupe de sucre.
Faire chauffer à feu doux pendant 5 mn pour confire les zestes.
Verser le mélange sirop et zestes sur le fromage blanc au pamplemousse et mélanger.
Monter les blancs en neige fermes.
Les serrer en ajoutant le sucre petit à petit en fin de parcours.
Faire fondre la gélatine.
La laisser reposer quelques minutes le temps de mélanger délicatement les blancs en neige au fromage blanc.
Une
fois que le mélange est harmonieux, verser la gélatine tout en
mélangeant, puis verser en verrines et placer au frais pendant minimum 3
heures.

Mousse légère au pamplemousse

Les secrets de la recette:

* Les suprêmes ce sont les quartiers de pamplemousse sans la peau. On
les prélève en passant un bon couteau entre la chair et la peau de
chaque quartier. Utilisez de préférence une planche équipée d’une rigole car cette opération rend beaucoup de jus.

La mousse sera plus jolie avec du pamplemousse rose mais vous pouvez
parfaitement utiliser  d’autres variétés suivant vos goûts (moi mon
chouchou c’est le Sweetie mais malheureusement la saison est très courte
et terminée depuis longtemps… Par ailleurs ce dernier comporte très peu de jus et il sera sans doute nécessaire de rajouter le jus d’un demi pamplemousse lors du confisage).

Suivant le type de pamplemousse utilisé, la mousse sera plus ou moins amère.

Choisissez de préférence un pamplemousse bio dans la mesure où vous utilisez son zeste.

Utilisez plutôt un zesteur et pas une râpe qui fera des zestes trop fins. Un zesteur ça ressemble à ça:

Zesteur

Si vous souhaitez vous en procurer un, cliquez ICI.

Suivant
la taille du contenant vous pourrez nourrir plus ou moins de convives.
Si c’est l’unique dessert, vous nourrirez 4 personnes maximum. Moi
j’aime bien en faire plusieurs, du coup je fais souvent des plus petites
verrines (taille type cocktail). Accompagnez la par exemple du sorbet à la mandarine et d’une salade d’orange et grenade pour rester dans le thème des agrumes et de la légèreté.

Je vous propose de les servir en verrines mais au final vous pouvez parfaitement servir cette mousse dans un saladier!

Je
prends des Fjords de Danone ou le fromage blanc bio en pot de 400 gr de
Auchan, que je trouve particulièrement doux et onctueux mais vous
pouvez aussi utiliser d’autres fromages blancs onctueux. Évitez les
faisselles qui apporteraient trop d’acidité (il y a déjà celle des
pamplemousses).
Vous pouvez bien-sûr alléger encore la recette en utilisant du fromage blanc allégé mais je ne suis pas trop partisane car le résultat sera forcément moins bon. 

Le poivre de Timut ou baies de Timur (dont je vous parle régulièrement car c’est un de mes épices fétiches cf l’article sur mes produits chouchous dans la rubrique Blablas)
n’est pas obligatoire mais il se marie vraiment à merveille avec cette
mousse! Si vous aimez ça, vous pouvez même en mettre un peu dans la
mousse en elle même. Et si vous n’en trouvez pas en magasin, vous pouvez vous en procurer ICI.

Préférez du sucre glace qui fondra mieux, se mêlera mieux au reste et permettra à la mousse de mieux tenir.

Lorsque
vous ajouter la gélatine, il ne faut pas qu’elle soit bouillante (voilà
pourquoi je vous préconise de la laisser de côté quelques instants,
mais pas trop longtemps pour éviter qu’elle ne commence à figer) pour éviter le choc des températures et
toujours mélanger en la versant pour éviter qu’elle ne se fige au
contact de la mousse.

Si vous voulez utiliser de
l’agar-agar plutôt que de la gélatine, je vous recommande de l’ajouter 2
mn avant la fin du confisage des zestes et d’en mettre 1/2 cuillère à
café. Néanmoins, sachez que l’utilisation de l’agar-agar est toujours
plus technique et risquée que la gélatine surtout lorsqu’il y a peu de
liquide à faire chauffer.

Si vous ne craignez pas trop l’amertume, vous pouvez ne blanchir le zeste qu’une seule fois plutôt que deux avant de le confire.

Si vous le souhaitez, vous pouvez parsemer de poivre de Timut moulu au moment de servir (sur la photo il n’y en a pas car j’ai pris mes photos de jour et servi mes mousses le soir).

Vous pouvez aussi mettre de côté quelques zestes confits pour la déco.

Mousses légères au pamplemousse

Vous aimerez aussi :

12 Comments

  1. Bénédicte M

    Fruit de saison… je profite de ta proposition du jour pour essayer cette recette.

    1. J'espère qu'elle te plaira 😉 ! Bisous Béné

  2. très alléchante cette mousse, ça tombe bien j'adore le pamplemousse!!! bisous

    1. Et en prime légère 😉 !! Bisous

  3. tes recettes donnent toujours l'eau à la bouche, merci Kelou !!! Je vais faire aussi, hier j'ai refait le grand classique du gratin de ravioles aux courgettes, toujours délicieux ! merci !!!

    1. Contente de te retrouver Marie-Thérèse! Oui le gratin de ravioles est aussi un bon basique 😉 ! Je t'embrasse

  4. Oh ben si en plus elles sont légères alors aucune raison de se priver de si jolies mousses si délicieusement parfumées ! Bonne journée bises

    1. C'est tout à fait ça! Aucune raison de se priver, miam!!

  5. Not parisienne

    J'adore les mousses moi aussi, surtout qu'à la maison c'est mon homme qui les fait :p Celles-ci ont l'air bien bonnes!! e viens d'acheter des pamplemousses car comme tu le dis c'est de saison et bien léger!

    1. Tu as de la chance toi! Moi mon homme ne met jamais les pieds en cuisine et quand il les mets, on a l'impression qu'il fait une cascade ou un truc extraordinaire et les enfants (moi aussi d'ailleurs) ne se privent pas de se moquer de lui 😀 :D!!!

  6. Un dessert de saison, on en cherche toujours ! Alors si c'est léger en plus !

    1. Il faut bien trouver des idées pour alléger un peu l'assiette de temps en temps tout en se régalant sinon on deviendrait vite des barriques quand on est gourmand 😉 !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *