Orangettes au chocolat

 

Orangettes magique đŸ’«

Je vous prĂ©sente aujourd’hui une de mes toutes premiĂšres expĂ©riences culinaires.
Chaque annĂ©e Ă  NoĂ«l, lorsque j’Ă©tais petite, j’offrais Ă  mes gourmandes grands-mĂšres, des orangettes confites au chocolat.
À l’Ă©poque, elles ne devaient pas ĂȘtre fameuses car je n’avais pas Ă  ma portĂ©e toute la documentation livresque et numĂ©rique que j’ai actuellement, mais elles Ă©taient faites avec le coeur et j’y mettais tout mon amour et n’est-ce pas le principal quand on fait un cadeau?

Aujourd’hui ma recette d’orangettes a donc bien Ă©voluĂ© et j’ai appris avec le temps que le plus important dans cette recette Ă©tait justement d’en avoir… du temps.
Rien de compliquĂ© dans cette recette, il faut juste de la patience et s’y prendre un peu Ă  l’avance pour que les bĂątonnets d’Ă©corce d’orange aient le temps de se gorger petit Ă  petit de sirop de sucre.
En tout il vous faudra environ une semaine (qui peut malgrĂ© tout ĂȘtre Ă©courtĂ©e en suivant « les secrets de la recette », mais il vous faudra quoiqu’il arrive 2/3 jours entre le dĂ©but et la fin de la recette).
Cette recette permet de faire des cadeaux gourmands maison Ă  moindre coĂ»t puisqu’elle ne nĂ©cessite que peu d’ingrĂ©dients et c’est une recette anti-gaspi puisque elle Ă©vite de jeter les peaux d’orange qui auraient habituellement terminĂ© Ă  la poubelle.
Si vous cherchez d’autres recettes de douceurs Ă  offrir, Ă  dĂ©guster avec le cafĂ© ou Ă  bouloter seul au fond de votre lit les jours de grande dĂ©prime, n’hĂ©sitez pas Ă  consulter aussi les rochers croustillants, les carachoconoisettes, les croustillants pralinĂ©s, la traditionnelle pĂąte de coing et les millionnaires. Cliquez sur le titre de la recette qui vous plait pour accĂ©der Ă  sa recette.

Orangettes au chocolat

Ingrédients pour environ 3 sachets:

2 oranges bio
300 gr d’eau
300 gr de sucre
200 gr de chocolat noir de qualité si possible de couverture
1 cĂ s de beurre de cacao (facultatif)
 
Temps de préparation: 20 mn + 20 mn
Temps de cuisson: 15 mn + 10 mn x 4, 5 ou 6 + 5 mn
Temps total avec les temps de pause: 7 jours
 
Faire chauffer une casserole d’eau.
Laver soigneusement les oranges sous l’eau chaude.
Couper l’orange en 4 en entaillant la peau jusqu’Ă  la chair mais sans couper la pulpe.
DĂ©tacher dĂ©licatement la peau et plonger les 8 morceaux obtenus dans l’eau bouillante.
Laisser bouillir 5 mn, Ă©goutter les peaux d’orange et renouveler l’opĂ©ration au moins une fois en renouvelant l’eau Ă  chaque fois.
Laver la casserole puis mettre Ă  part Ă©gale sucre et eau et porter Ă  Ă©bullition.
Couper les Ă©corces d’orange en fines lamelles (1 cm environ).
Plonger les lamelles d’Ă©corce d’orange dans le sirop et laisser cuire une petite dizaine de minutes Ă  feu doux.
Couper le feu, couvrir et laisser totalement refroidir jusqu’au lendemain.
Le lendemain, faire chauffer la casserole avec les orangettes dans leur sirop et faire Ă  nouveau bouillonner Ă  feu doux 10 mn.
Renouveler ainsi l’opĂ©ration pendant 4 Ă  6 jours jusqu’Ă  ce que les Ă©corces deviennent bien translucides et que le sirop soit devenu bien dense et sirupeux.
À l’aide d’une fourchette sortir une Ă  une les orangettes et les faire Ă©goutter sur une grille pendant au moins 24 heures.
Une fois que les orangettes sont bien sĂšches et ne collent plus, faire fondre le chocolat de couverture avec le beurre de cacao Ă  feu trĂšs doux ou au bain-marie et si possible le tempĂ©rer pour qu’il ne blanchisse pas (cf « les secrets de la recette »).
Tremper une Ă  une les orangettes dans le chocolat fondu, bien les Ă©goutter et les faire sĂ©cher soit sur une grille soit sur une plaque recouverte de papier sulfurisĂ© ou d’un tapis en silicone.
Attendre que le chocolat ait complĂštement durci pour les manipuler et les mettre en sachet.

Les secrets de la recette:

  • Ne prenez pas n’importe quelles oranges pour faire vos orangettes. Il faut dĂ©jĂ  impĂ©rativement qu’elles soient bio car les pesticides se concentrent dans la peau des fruits alors si vous ne voulez pas empoisonner vos hĂŽtes avec un concentrĂ© de pesticides, faites un effort pour une fois si vous n’avez pas l’habitude de consommer bio. La saveur des orangettes dĂ©pendra des oranges choisies, certaines seront plus amĂšres que d’autres et difficile de savoir avant d’avoir testĂ©… PrĂ©fĂ©rez aussi des oranges Ă  dessert plutĂŽt qu’Ă  jus. Les meilleures Ă  mon sens pour faire des orangettes sont les navels, particuliĂšrement si vous en trouver des Ovales calabraises ou les Arancia fragola (source chocolats Richart).
  • La premiĂšre Ă©tape consiste Ă  dĂ©samĂ©riser les Ă©corces d’orange, c’est vraiment important si vous voulez que vos orangettes soient mangeables. Cette fois-ci j’ai mĂȘme rajouter une Ă©tape et fait comme pour mes olives maison, c’est Ă  dire que je les ai fait tremper 24 heures dans de l’eau fraiche en changeant l’eau plusieurs fois. Bon au final je ne suis pas sĂ»re que cela ait un intĂ©rĂȘt fou donc je ne vous l’ai pas mis dans la recette. Mais veillez bien Ă  faire blanchir vos Ă©corces 2 ou 3 fois avant de les confire et laver bien votre casserole avant de faire votre sirop de sucre, voire mĂȘme entre chaque blanchiment pour Ă©liminer un maximum d’amertume.
  • Pour plus de gourmandise, vous pouvez presser le jus des oranges et l’utiliser pour faire le sirop de sucre dans lequel vont confire les oranges en complĂ©tant avec de l’eau jusqu’Ă  obtenir les 300 gr indiquĂ©s dans la recette. Et pour encore plus de gourmandise vous pouvez parfumer le sirop soit avec de la vanille, soit avec de la cardamone, de la cannelle ou du gingembre suivant vos goĂ»ts (mais pas trop il faut que ça reste subtil et que l’on sente encore l’orange).
  • Je vous disais en introduction qu’il fallait du temps pour que les Ă©corces se gorgent de sirop et remplacent l’eau qu’elles contiennent par du sucre. Donc dans l’idĂ©al il faut 5 jours voire mĂȘme parfois 6 mais vous pouvez accĂ©lĂ©rer le processus en faisant cuire le sirop avec les orangettes plusieurs fois dans la mĂȘme journĂ©e en veillant toute fois Ă  bien laisser refroidir entre deux cuissons. La semaine initiale peut donc se rĂ©duire Ă  2 ou 3 jours en faisant la cuisson sur 1 ou 2 jours, puis 24 heures (ou presque) de sĂ©chage ou en accĂ©lĂ©rant le sĂ©chage en les faisant sĂ©cher au four Ă  40° et enfin la trempette dans le chocolat.
  • Pour le chocolat, choisissez plutĂŽt du chocolat de bonne qualitĂ© (c’est pas NoĂ«l tous les jours 😉) et dans la mesure du possible de couverture (c’est Ă  dire riche en beurre de cacao et qui sera donc plus fluide et facile Ă  utiliser). Habituellement j’utilise du chocolat Valrhona mais cette fois ci je n’en avais plus et j’ai utilisĂ© le chocolat pour pĂątisserie corsĂ© Ă  70% de Lindt trouvĂ© en grande surface et j’ai Ă©tĂ© trĂšs agrĂ©ablement surprise (j’avais dĂ©jĂ  testĂ© le CorsĂ© de NestlĂ© que je trouve un peu trop amer…). Vous pouvez aussi vous amuser Ă  faire des orangettes avec du chocolat blanc ou au lait.
  • Je rajoute du beurre de cacao pour rendre le chocolat plus fluide (c’est d’autant plus important d’en rajouter quand on utilise un chocolat Ă  pĂątisser comme je l’ai fait cette fois-ci puisque le chocolat pĂątisser contient moins de beurre de cacao). On en trouve maintenant assez facilement parfois au rayon « pĂątisserie » des grandes surfaces, soit surtout dans les magasins bio (ou bien sĂ»r en magasin spĂ©cialisĂ© pour la pĂątisserie type G. Detou, Alice DĂ©lice, etc…). À dĂ©faut de beurre de cacao vous pouvez mettre un tout petit peu d’huile de coco ou une noix de beurre, mais ne rajoutez JAMAIS d’eau pour faire fondre votre chocolat, c’est une hĂ©rĂ©sie et il dĂ©teste ça!! Pour l’aider Ă  fondre et le rendre plus fluide on rajoute uniquement de la matiĂšre grasse (mais dans cette recette on privilĂ©gie le beurre de cacao).
  • Pour que votre chocolat reste brillant, ne blanchisse pas et reste dur il faut le « tempĂ©rer », c’est Ă  dire lui faire suivre une courbe prĂ©cise de tempĂ©rature: le faire chauffer, le faire refroidir puis Ă  nouveau le rĂ©chauffer. Pour se faire vous devrez ĂȘtre Ă©quipĂ© d’un thermomĂštre de cuisine et amener le chocolat noir Ă  la tempĂ©rature de 50°, puis le faire refroidir et descendre Ă  28°. Une technique consiste Ă  mettre de cĂŽtĂ© quelques pistoles ou carrĂ©s de chocolat de cĂŽtĂ© (50 gr environ que l’on hache pour qu’ils fondent plus facilement) et les rajouter Ă  ce moment lĂ  pour les faire fondre dans le chocolat chaud et ainsi faire descendre naturellement la tempĂ©rature du chocolat. Enfin faites le remonter Ă  une tempĂ©rature de 31°. Votre chocolat est prĂȘt Ă  ĂȘtre utilisĂ©! Si vous n’avez pas de thermomĂštre, essayez au moins de faire la technique indiquĂ©e avec les carrĂ©s de chocolat mis de cĂŽtĂ© et refaites chauffer lĂ©gĂšrement votre chocolat aprĂšs, vous aurez ainsi tempĂ©rĂ© votre chocolat mĂȘme si ce n’est pas de façon trĂšs prĂ©cise. Si vous choisissez une autre type de chocolat (blanc ou au lait) il vous faudra suivre ces courbes: chauffer Ă  45°, puis redescendre Ă  26° et remonter Ă  29°. Si vous en avez un vous pouvez aussi tempĂ©rer votre chocolat au Thermomix. Faites cuire le chocolat prĂ©alablement mixĂ© 5 mn Ă  50°
    vit 2, puis placez le bol dans de l’eau trĂšs froide pour faire
    redescendre la température, puis faites réchauffer 1 mn 30 à 37° vit 2. Pour le tempérage des autres chocolats au Thermomix : faites cuire 4 mn à
    45° vit 2, plongez le bol dans de l’eau trĂšs froide, puis remettez Ă 
    cuire 1 mn à 37° vit 2.
  • Je laisse une partie « sans chocolat » car je trouve que c’est plus pratique et Ă  faire et Ă  manger, ça permet de ne pas se salir les doigts surtout si le chocolat n’a pas Ă©tĂ© correctement tempĂ©rĂ©. Mais vous pouvez parfaitement recouvrir complĂštement vos orangettes en utilisant une fourchette ou un pique spĂ©cial chocolat. Une petite astuce: Ă  la fin quand il ne reste presque plus de chocolat et qu’il devient difficile de tremper correctement les orangettes, je transfĂšre mon chocolat liquide dans un petit verre genre verre Ă  liqueur fin et pas trop haut.
  • Il est plus facile de les dĂ©coller d’un tapis silicone ou d’un papier sulfurisĂ© que d’une grille mais il faut dans ce cas veiller Ă  bien les Ă©goutter avant de les dĂ©poser.
  • Comme j’ai doublĂ© la recette je vais faire ma deuxiĂšme moitiĂ© en mĂ©langeant du pralin dans mon chocolat noir. Vous pouvez aussi parsemer le chocolat de poudre de pistache ou autres fruits secs concassĂ©s, de sucre pĂ©tillant, de diffĂ©rents dĂ©cors que l’on trouve au rayon pĂątisserie etc…Amusez-vous et faites travailler votre imagination!
  • Ne jetez pas le sirop une fois que vous aurez Ă©gouttĂ© vos orangettes. Stockez le dans une bouteilles ou une petite boĂźte et servez-vous en pour parfumer un dessert, pour laquer un poulet ou un canard, pour glacer un gĂąteau ou des biscuits, dans un cocktail, etc… Je suis sĂ»re qu’en vous creusant la cervelle vous allez trouver plein d’autres idĂ©es pour Ă©viter de jeter et recycler ce sirop parfumĂ© 😉!
 

Vous aimerez aussi :

1 Comment

  1. ashok

    My Family Loved it. I am definitely sharing Guys, Thanks For sharing this Great Recipe. this recipe and this website with my friend. Hope they also love it. Thank you again for sharing such a great recipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *