Liqueur de menthe maison

Un peu de fraîcheur dans ce monde de brutes

Non vous ne rêvez pas! La couleur de cet alcool est parfaitement naturelle et ne comporte aucun colorant!
Incroyable n’est-ce pas?
Je dois vous avouer que je n’en revenais pas la première fois que j’ai fait cet alcool, de voir que la couleur était quasiment la même que celle du célèbre alcool que vous connaissez et que j’ai cherché à imiter.
L’avantage avec cette recette est que l’on sait exactement ce qu’il y a dedans et qu’elle permet d’utiliser la menthe du jardin qui, comme chaque jardinier le sait, est souvent trèèèès envahissante.
Cette petite liqueur digestive, conservée au congélateur, sera par ailleurs parfaite à siroter (avec modération bien sûr 😉) lors des longues soirées d’été.
Comme toujours pour faire des alcools maison, le plus dur va être de trouver de l’alcool avec un haut degré, et il vous faudra sans doute franchir les frontières pour vous en procurer…
Vous pourrez néanmoins la réaliser avec un alcool à 40 ou 45° que l’on trouve dans les commerces français en suivant les conseils dans « les secrets de la recette », mais le résultat ne sera pas à la hauteur d’une liqueur réalisée avec de l’alcool à 90 ou 95°.
Si comme moi vous aimez jouer à l’apprenti sorcier et concocter des alcools maison, essayez aussi la sapinette, le punch passion, le rhum arrangé à l’ananas, le vin de citron et le vin de figues.

Liqueur de menthe maison

Ingrédients pour 2 ou 3 bouteilles :

50 cl d’alcool à 90 ou 95°

100 feuilles de menthe fraîche
1 litre d’eau
400 à 600 gr de sucre en poudre
50 gouttes d’alcool de menthe Ricqulès (facultatif)
Laver la menthe rapidement sous l’eau froide et l’effeuiller.
Verser l’alcool dans un bocal hermétique puis ajouter les feuilles de menthe.
Laisser macérer la menthe une semaine à 15 jours à l’abri de la lumière.
Faire un sirop de sucre avec l’eau et le sucre et laisser refroidir.
Passer l’alcool et la menthe dans une passoire en pressant bien avec le dos d’une cuillère à soupe pour extraire au maximum les parfums.
Mélanger l’alcool mentholée et le sirop de sucre.
Ajouter l’alcool Ricqulès et bien mélanger.
Mettre en bouteille et consommer avec modération bien frais.

Les secrets de la recette:

  • Je conserve cette liqueur au congélateur afin qu’elle soit toujours prête à déguster bien frappée. Si vous n’avez pas de place au congélateur ou que vous n’aimez pas boire glacé, conservez la à l’abri de la lumière afin qu’elle garde le plus longtemps possible sa belle couleur verte. Elle finit malgré tout, au bout de quelques mois, à virer au kaki mais la liqueur est toujours aussi délicieuse.
  • Je me fournis en alcool à 90 ou 95° en Italie (peut-être en trouve-t-on dans d’autres pays frontaliers comme l’Espagne, la Belgique, la Suisse, le Luxembourg??) car on n’en trouve malheureusement plus en France depuis une dizaine d’années… Si vous n’avez pas l’occasion de passer la frontière, vous pouvez faire cet alcool avec de la vodka ou avec un alcool de fruits basiques à 40 ou 45° (plus le degré d’alcool sera élevé mieux les parfums seront capturés) en modifiant les quantités de la recette: 90 cl d’alcool/60 cl d’eau/450 gr de sucre. Mais je vous préviens, le résultat n’aura rien à voir avec une liqueur faite avec de l’alcool à 90° et je ne vous garantis pas d’obtenir une telle couleur avec de l’alcool à 40°.
  • Je vous laisse adapter la quantité de sucre comme bon vous semble, suivant ce que vous aimez. L’an dernier j’avais mis 600 gr ce qui donne une liqueur plus sirupeuse, cette année j’ai mis 400 gr, cela donne un liquide moins liquoreux mais je trouve qu’au goût c’est suffisant et c’est mieux. À présent je ferai donc avec 400 gr. Je précise que j’ai fait cette année ma liqueur avec du sucre blond de canne bio et exceptionnellement je vous recommanderais plutôt de prendre du sucre blanc afin de garder une belle couleur verte (ici elle est un peu trouble et pas d’un beau vert vif, cela est dû au fait que le sucre n’est pas parfaitement raffiné et qu’il reste des impuretés qui viennent troubler le liquide. L’an dernier j’avais pris du sucre blanc et ma liqueur était encore plus verte).
  • Vous pouvez vous passer de l’alcool de menthe Riqulès (vous savez ce sont les petites gouttes que l’on met sur un morceau de sucre pour donner un coup de fouet quand on a petit coup de mou ou qu’on se sent mal), mais si vous voulez vous rapprocher au maximum du Get 27, il apportera vraiment un plus à la recette. On en trouve dans les pharmacies et les parapharmacies. Pour vous rapprocher du Get 27 vous pouvez aussi remplacer la moitié du sucre par un sirop de menthe du commerce (exceptionnellement je ne vous recommanderais pas de prendre du bio mais un sirop de menthe bien vert classique).
  • Sur le même principe vous pouvez faire des alcools avec de nombreuses herbes aromatiques. Essayez par exemple avec la verveine citronnée (à l’instar de la verveine du Velay), le thym (on obtient de la farigoule provençale), de l’estragon, de l’anis, etc… Je fais même un mélange délicieux de plusieurs herbes et épices dont je vous donnerai peut-être un jour la recette si vous êtes bien sages et bien actifs sur le blog 😉😇.

Vous aimerez aussi :

9 Comments

  1. J'essaye ça la semaine prochaine et je vous tiens au courant.

    1. Avec plaisir!

  2. En suisse oui j'y vis et j'achète ça tranquillement mais il est à 96 degrés

    1. Ça n'a aucune importance, 90, 95 ou 96°, la liqueur sera un peu plus alcoolisée mais ce n'est pas grave ou peut être ajusté en mettant un peu plus de sirop de sucre.

  3. Merci pour cette recette, je vais la tester cette semaine, car beaucoup de menthe au jardin et ça peut être sympa aussi d'offrir cette boisson !

    1. Tout à fait! Un petit cadeau toujours apprécié par les épicuriens!

  4. allez go !!! je vous fais voir plus tard

  5. allez go !!! je vous tiens au courant

    1. Avec plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *