Sapinette (liqueur de jeunes pousses de sapin)

Ça sent le sapin!

Là je sens que vous allez me prendre pour une folle dingue, et vous
n’aurez pas totalement tort, mais j’assume ce petit grain de folie!
Car oui, aujourd’hui je vous propose une recette de liqueur de jeunes pousses de sapin!
Plus ça va, plus la « cuisine sauvage » (le fait de cuisiner avec des plantes sauvages) me passionne.
Je rêve même de suivre une formation pour apprendre à mieux cueillir et utiliser
tout ce que la généreuse Dame Nature daigne encore nous offrir.
Je multiplie les expériences avec mes cueillettes et j’adore ça!
Cette petite liqueur digestive a beaucoup plu à mes copines (et aussi à certains messieurs bien-sûr) et j’espère qu’elle vous plaira aussi.

Sapinette ou liqueur de sapin

Ingrédients:

300 gr d’alcool à 90° ou 95° (ou à défaut 500 gr d’alcool à 45°)
700 gr d’eau (ou 500 gr)
550 gr de sucre en poudre (ou 390 gr)
90 gr de jeunes pousses de sapin

Temps de préparation: 5 mn + 5 mn + Temps de repos

Rincer rapidement les jeunes pousses sous l’eau froide, les égoutter et les sécher dans un linge propre.
Laisser infuser les pousses de sapin pendant 1 semaine dans l’alcool à 90 ou 95° ou 15 jours à 1 mois dans l’alcool pour l’alcool à 45°, dans le noir en veillant à ce que les pousses soient bien immergées.

Après ce temps d’infusion, faire un sirop de sucre avec l’eau et le sucre en portant à ébullition.
Filtrer l’alcool infusé aux pousses de sapins en pressant bien les pousses pour extraire la maximum de parfum.

Laisser totalement refroidir le sirop avant de le mélanger avec l’alcool infusé et de mettre en bouteille.

Les secrets de la recette:

  • J’utilise uniquement les pousses vert clair, toutes tendres qui sortent tout juste des bourgeons  (cf les photos la différence) voire même qui portent encore leur bourgeon. Bien évidemment il faut que le pin soit non traité.
  • Cette liqueur est meilleure si elle est servie frappée (très froide voire
    même glacée). Personnellement je stocke la bouteille ouverte au
    congélateur pour qu’elle soit toujours bien froide (aucun risque qu’elle explose ou que le liquide gèle avec l’alcool).
  • Elle se conserve sans problème plusieurs années, elle risque juste de perdre un peu de sa belle couleur vive au fil des ans (sur les photos vous voyez la sapinette de l’an dernier, fraîchement réalisée elle a une couleur encore plus vive).
  • Attention à ne pas utiliser de l’alcool modifié ou dénaturé pour désinfecter les bobos ou autres. Il faut de l’alcool de fruits pur.
  • On ne trouve malheureusement plus d’alcool à 90° ou 95°dans les pharmacies
    françaises… C’est bien dommage car rien ne vaut un alcool à fort taux
    d’alcool pour extraire au mieux les parfums. Pour en trouver il faudra traverser
    la frontière et vous rendre dans une supérette italienne (je ne sais pas si on en trouve chez nos amis suisses, belges, luxembourgeois, allemands ou espagnols…). Ça ne coûte vraiment pas cher et vous pourrez faire toutes les liqueurs et vins de fruits ou autres maison que vous voudrez.
  • À défaut, utilisez de l’alcool de fruits à 40° ou 45° (ou à défaut de la vodka qui est un alcool assez neutre en goût si vous n’en trouvez pas non plus) que l’on trouve en grande surface au rayon des alcools (généralement tout en bas bien caché) et faites macérer plus longtemps mais vous n’obtiendrez jamais le même résultat qu’avec un alcool à 90 ou 95°. Les proportions pour faire cette liqueur avec de l’alcool de fruits sont celles qui sont entre parenthèses.
  • Vous pouvez utiliser n’importe quelle sorte de pin ou même de conifères: sapins, pins, épicéas, mélèzes, douglas, cèdres, etc… Veillez juste à ne surtout pas utiliser de l’if (vous savez celui qui a des épines vert très foncé et qui produit des petites boules rouges molles) qui est hautement toxique!!!
  • Avec les jeunes pousses de sapin j’ai fait plein de petites expériences
    sympathiques: sirop (excellent pour les voies respiratoires et particulièrement pour la toux car c’est un bon expectorant! Par contre j’ai testé la méthode de fonte du sucre au soleil -une couche de pousses, une couche de sucre en poudre en alternance dans un bocal au soleil 3 semaines- mais le sucre n’a jamais fondu…), sels aromatisés, tisanes et cette année je vais tester en glace, crème anglaise, en sucre aromatisé, et frais dans des salades, je vais aussi essayer d’en congeler frais pour parfumer des tartes hivernales.

Vous aimerez aussi :

35 Comments

  1. Elisabeth Vallée
    Elisabeth Vallée

    Merci, je voulais une recette comme celle la depuis longtemps! je vais regarder si on trouve de l'alcool a 95 en Suisse.

    1. Kélou

      Ravie de tomber à pic! J'espère que tu en trouveras, sinon l'Italie n'est pas très loin 😉 !

  2. Adisson

    Coucou, elle me plait beaucoup cette recette. JE fais de la liqueur d'estragon et tout le monde aime. Aux bourgeons de sapins j'avais vu ça dans émission un fois et j'avais zappé. Sinon dans une émission culinaire je ne sais plus laquelle mais je crois avoir vu Jean Sulpice faire une infusion dans de la crème ou du lait mais de toute façon tu peux faire les deux et l'idée m'avait bien séduite. Je vais envoyer monsieur me trouver des jeunes bourgeons défaut de champignon au moins il ne reviendra pas bredouille!!!
    Merci à toi des gros bisous et bon 1er Mai.

    1. Kélou

      Oui moi aussi j'avais vu une émission il y a longtemps avec Jean Sulpice (mais pas la même) qui a l'air de beaucoup utiliser les produits des forêts montagnardes. De mémoire il utilisait les aiguilles de pins pour fumer une viande ou un poisson. J'espère que Monsieur n'est pas revenu bredouille 😉 !! Bisous à toi

    2. Fabien

      Bonjour
      Ma liqueur a un petit goût de terre, savais vous comment l’atténuer ?
      Merci

      1. Les Recettes de Kélou

        Bonjour, Je suis désolée je n’ai jamais eu ce problème et je ne sais pas bien comment vous pouvez l’atténuer… Peut-être en ajoutant quelques feuilles de menthe pour donner un peu de fraîcheur et masquer le goût?

  3. MTB

    bravo Kelou !!! toutes tes recettes sont géniales… malheureusement pas le temps de les cuisiner mais bon je viens de faire la tarte fine aux courgettes et chèvre, devenue un incontournable chez nous, bravo et merci encore !!!!

    1. Kélou

      C'est sympa de venir malgré toon emploi du temps chargé, me faire un petit coucou de temps en temps Marie-Thérèse! Je te remercie pour tes messages de soutien et ta fidélité! Je t'embrasse

  4. sotis

    bravo c'est toujours mieux fait maison et il faut profiter de ce que dame nature nous offre!!! bisous

    1. Kélou

      Tout à fait! Je suis de plus en plus dans cette démarche 😉 ! Bisous

  5. Anonyme

    Ne pas oublier de signaler qu il est interdit de ramasser les pousses des sapins. Demander la permission aux propriétaires. Bravo pour ces recettes toutes simples.

    1. Kélou

      Cela va de soi, il ne m'a donc pas semblé nécessaire de le préciser 😉 , d'autant que si on veut être sûr que le pin n'ait reçu aucun traitement, il faut bien que ce soit des pins du jardin (ce qui est mon cas, j'ai la chance d'en avoir même plusieurs variétés) ou de quelqu'un à qui on a demandé la permission.

  6. Anita

    Bonjour
    Je l'a fait différemment.. …pour 1 litre d'alcool de fruits je mets 200g de bourgeon de sapin
    Macérer toute la nuit faire….passer le lendemain et mettre avec le sirop de sucre ( 600g pour 2 verres d'eau)
    Élixir de Gilbert Fabiani

    1. Kélou

      C'est vrai que ce genre de recette, chacun à la sienne propre. Des recettes régionales comme on les aime! Toutefois il me semble qu'une seule nuit de macération dans de l'alcool de fruits, qui est beaucoup moins alcoolisée, est un peu juste pour bien extraire les parfums. Mais pourquoi pas, l'important est surtout que cette version vous convienne 😉 . Merci pour ce partage!

  7. Unknown

    Bonjour et merci pour cette recette. J'ai une petite question; faut il rajouter de l'eau si l'on utilise de l'alcool de fruits?
    Merci

    1. Kélou

      Les proportions pour faire cette liqueur avec de l'alcool de fruits sont celles qui sont entre parenthèses. Il vous faudra donc 500 gr d'alcool, 500 gr d'eau et 390 gr de sucre. Bonne préparation!

  8. Lou Une aiguille dans l'potage
    Lou Une aiguille dans l'potage

    une idée à tester ! je retiens !

    1. Kélou

      N'hésite pas! C'est étonnant mais délicieux!

  9. Max Michel

    Bonjour les liquoreux !
    Merci pour la recette .Nous avions testé l’année dernière .Un régal !
    On y retourne cette année et c’est la saison car les sapins commencent à pousser et les bourgeons gonflent bien.
    Nous avons fait notre cueillette sur du sapin de Cephalonie ici dans les Cévennes.
    Je tenais à vous informer sur la cueillette ,à savoir qu’il ne faut pas récolter le bourgeon terminal de l’arbre. Si vous récoltez sur de jeunes sapins à hauteur d’homme conservez bien celui ci car c’est par cette extrémité que l’arbre pousse en hauteur !
    Encore merci et au plaisir .
    Max

    1. Les Recettes de Kélou

      Merci pour ces précisions Max! Bonne récolte et production!

  10. valérie sillen
    valérie sillen

    Alcool à 95 degrés disponible en pharmacie en Belgique 😊 je viens de préparer un bocal de bourgeons de sapin. Je suis bien impatiente d’y goûter !

    1. valérie sillen
      valérie sillen

      C’est pire que ça😂! Alcool à 97 degrés en vente libre en supermarché! Et à la moitié du prix de la pharmacie ( on est vraiment des malades, ici!)

  11. Lilly Anne

    Bonjour,
    J’ai suivi votre recette. Cela fait 3 semaines que les bourgeons macèrent dans de l’alcool de fruits à 30° sans le sucre car plus de place dans ma dame-jeanne.
    J’ai goûté et je trouve cette macération très amère. Est-ce normal ? Cette amertume va t-elle partie avec l’ajout de sucre?
    Je devrai sans doute mettre beaucoup de sucre .J’ai lu jusqu’à 300 gr / L.
    Pour le moment la liqueur est claire.
    Pour avoir une belle couleur verte puis-je mettre un colorant alimentaire ? Lequel ?

    Merci beaucoup de votre réponse

    1. Les Recettes de Kélou

      Avec de l’alcool à 30 degrés, je ne suis pas très étonnée que vous n’obtenez pas de couleur. Normalement avec le sucre l’amertume devrait s’estomper mais sincèrement je doute que le résultat soit très probant avec de l’alcool avec un degré d’alcool si faible (même le parfum des bourgeons ne se développera pas de la même façon). Pour le colorant pourquoi pas? Lequel je ne sais pas…

  12. Laurent Chevalier
    Laurent Chevalier

    Bonjour je viens de terminer la recette et je la trouve amère alors je voulais savoir ci cela vous est déjà arrivé

    1. Les Recettes de Kélou

      Non ça ne m’est jamais arrivé mais je la réalise toujours avec le même arbre, peut-être que certains sapins produisent des bourgeons plus amers… je ne sais pas, désolée…

  13. Roussel

    Bonjour dame Kélou, la recette d’alcool de sapin m’intéresse beaucoup et je me demande qu’elle est la meilleure période pour ramasser les tendres et jeunes rameaux ?

    1. Les Recettes de Kélou

      Bonjour, généralement je fais ça au moins d’avril quand les bourgeons ont éclos et sont d’un vert bien tendre et je ne cueille que la toute jeune pousse. Après ça peut sans doute dépendre de la variété de sapin et du lieu où il se trouve. Chez moi actuellement pas l’ombre d’un soupçon de jeune pousse de sapin.

  14. FFORRE

    Bonjour,
    Je souhaite faire ma propre sapinette en guise de cadeaux de mariage pour tous mes invités.
    Au vu des quantités et ne voulant pas louper la recette, j’ai quelques questions:
    – Pour 13L de produit fini, quel est la quantité initiale à prévoir? Je suppose que cela doit réduire pendant la préparation?
    – Vous exprimez les quantités d’eau et d’alcool en gr mais nous sommes d’accords que 1kg corresponds à 1L?
    – Quand je laisse infuser, le contenant doit être hermétique?
    – Pendant l’infusion, est-il utile de retourner régulièrement le contenant?
    – Si je souhaite laisser un bourgeon dans chaque bouteille pour l’esthétique, est-ce que cela risque de changer le gout?

    Merci d’avance de votre retour et bonne journée

    1. Les Recettes de Kélou

      Bonjour, Voilà bien beaucoup de questions ;)! Alors je ne suis pas une pro de la sapinette et en plus j’ai abandonné la rédaction de ce blog… Par chance viens faire un tour de temps en temps pour voir si tout fonctionne bien et par politesse envers mes lecteurs. Comme indiqué c’était un essai… qui s’est avéré concluant et que j’ai refait du coup mais pas au point de répondre très précisément à toutes vos questions, notamment les quantités à prévoir. Néanmoins je peux vous dire que normalement la préparation ne réduit pas pendant la préparation puisque l’infusion se fait dans un contenant hermétique (type bocal). Essayez peut-être de faire un litre comme dans la recette et voyez les quantités à prévoir par la suite. Pour les quantités je vous confirme que je me base bien sur 1 l = 1 kg. Il n’est pas utile de retourner le contenant dans le bocal pendant l’infusion mais vous pouvez le faire ça n’aura pas d’incidence je pense. Vous pouvez effectivement laisser un bourgeon dans chaque bouteille ça fera joli et le goût sera un poil plus prononcé mais ça ne changera pas non plus fondamentalement le goût. Je vous conseille de garder vos bouteilles dans le noir jusqu’au dernier moment pour que tout garde une couleur la plus jolie possible. À la lumière la boisson pourrait s’oxyder et avoir un moins joli vert.Tous mes vœux de bonheur pour votre mariage et bons préparatifs!

  15. Koumac07

    Bonjour
    Super recette, j’avais pu goûter sa il y a pas mal d’années et là on vient de me ramener de l’alcool d’Italie et c’est la saison pour les bourgeons 😇😇
    Sauf que j’habite en Ardèche et pour trouver des sapins c’est pas le meilleur endroit
    J’ai simplement du cèdre bleu, j’ai vu que vous en parliez dans votre recette mais est-ce que le goût change beaucoup par rapport au sapin ?

    1. Les Recettes de Kélou

      Bonjour, Je suis désolée mais je n’ai jamais testé donc je ne peux pas vous dire si la saveur est très différente. Certainement un peu…

  16. David

    Pour ma part j’ai laissé infuser 40 jours dans de l’alcool à 95.
    La couleur était somptueuse… un vert sapin transparent… mais hier, petite déception lors de l’ajout du sirop : tout c’est troublé, comme le limoncello. Visiblement cette liqueur produit un effet « ouzo ».. je pensais avoir une jolie liqueur transparente, c’est loupé. Mais je vais laisser le temps faire son oeuvre, je verrais bien ce qu’il se passe.. J’ai lu qu’après 9 mois environ le limoncello redevient transparent, alors, avec un peu de chance ce sera peut-être le cas aussi pour la liqueur de sapin. En tout cas, merci pour votre recette (c’est bien dommage que vous ayez arrêté la rédaction de ce blog)

    1. Les Recettes de Kélou

      La mienne aussi se trouble un peu mais cela ne change rien à la saveur et c’est le principal à mon sens. Si vous voulez garder une belle couleur verte qui ne vire pas au brun gardez bien votre liqueur à l’abri de la lumière. Je suis désolée de vous décevoir avec l’arrêt du blog mais cette activité était vraiment trop ingrate et chronophage… Je reste malgré tout disponible pour les fidèles lecteurs pour répondre à leurs questions 😉 .

  17. bocent

    Bonjour, j’ai pu tester la recette avec de l’alcool de fruit a 35° est effectivement il manque de l’alcool du a la dilution du sirop de sucre.
    Le gout est super prononcer et un peu trop sucrée a mon gout .
    L’année prochaine je compte en faire avec de l’alcool a 95° mais avec cette recette j’ai peur de trop couper le taux d’alcool. De plus trouver vous pas qu’il y a énormément de sucre dans cette recette ? crdt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *