Brie à l’ail des ours ou à l’alliaire

Brie à l'alliaire ou à l'ail des ours

Brie sauvage

C’est une recette printanière toute simple que je vous propose aujourd’hui.

Une recette de cuisine sauvage à réaliser avec des plantes que l’ont trouve naturellement dans la nature au printemps.

Je vous propose de la réaliser avec l’une ou l’autre de ces 2 plantes sauvages à la subtile saveur d’ail: l’alliaire et l’ail des ours (appelé aussi ail des bois).

Vous avez certainement entendu parler de l’ail des ours qui est très “à la mode” depuis quelques années. On trouve cette petite plante sauvage généralement dans les sous-bois humides, souvent à proximité d’un ruisseau, de début mars à fin mai. Ses feuilles ressemblent fortement à celle du muguet mais il ne faut pas les confondre car le muguet est lui hautement toxique!! Pour ne pas les confondre il suffit de regarder les fleurs, s’il n’y a pas de clochettes, que les fleurs forment une ombelle de fleurs blanches à 6 pétales à celles de l’ail des ours (cf photos), que la tige est triangulaire et que lorsque l’on écrase une feuille entre ses doigts ça sent l’ail, il y a de fortes chances que vous soyez en présence d’ail des ours. Le mieux est de demandé à des initiés.

Si vous n’avez pas le loisir d’aller vous promener en sous-bois ou que la confusion possible vous effraie, rendez vous chez Grand Frais, vous en trouverez normalement sans problème au rayon des herbes aromatiques!

Vous pouvez aussi acheter des plants dans certaines jardineries (ce que j’ai fait avant de trouver mon petit repère secret d’ail des ours) et le planter dans un coin ombragé et humide de votre jardin. Et si vous voulez qu’il se multiplie, laissez le fleurir et faner pour que les fruits tombent et fassent de nouveaux plants l’an prochain, vous aurez rapidement un joli tapis d’ail des ours qui disparaitra l’été avant de réapparaitre aux premiers beaux jours.

Fleurs et feuilles d'ail des ours

Quant à l’alliaire c’est vraiment une plante que l’on trouve partout, qui est considérée à tort comme une mauvaise herbe. On la trouve souvent près des maisons ou en bordure de route ou de chemin. il lui faut aussi un peu d’humidité, vous aurez donc du mal à en trouver dans le sud mais partout ailleurs sans problème!

Je vous ai mis des photos pour vous aider à les repérer mais n’hésitez pas à utiliser une application comme PlantNet pour vous aider à identifier les plantes, mais surtout si vous avez des doutes ne prenez pas de risque.

Voici celle qui pousse au pied de ma maison, que j’ai réussi à photographier et cueillir juste avant le redoutable passage de la tondeuse de Monsieur Kélou, que je supplie à chaque fois de me laisser mes petites fleurs et herbes sauvages que j’aime tant (mais pas facile de lutter…).

Alliare offcinale sauvage

N’hésitez pas à faire des pestos, des soupes, à en mettre dans des plats de légumes ou des tartes. Vous pouvez aussi les congeler pour en profiter toute l’année.

Si cette recette vous a plu, je vous posterai une autre recette à base de ces deux plantes sauvages la semaine prochaine.

Brie à l’ail des ours ou à l’alliaire

Recette de Kélou
0.0 from 0 votes
Difficulté : Facile
Nombre de personnes

5

Temps de préparation

5

minutes
Temps de cuisson

0

minutes
Calories

103

kcal
Cook Mode

Ingrédients

  • 1 part de brie (200 g environ)

  • 50 g de fromage frais type St Morêt/Kiri/Madame Loïk

  • 10 feuilles d'ail des ours ou sommités d'alliaire

  • sel, poivre

  • 1 larme d'huile d'olive ou de crème liquide

Préparation

  • Mettre le fromage frais dans un petit bol et l'écraser avec une fourchette avec une goutte d'huile ou de crème pour le détendre.
  • Ciseler finement les feuilles d'ail des ours ou d'alliaire en ayant prie soin de les rincer et sécher au préalable, et les mélanger avec le fromage frais.
  • Saler et poivrer le mélange.
  • Ouvrir le brie en 2 dans le sens de la longueur avec un bon couteau, étaler la préparation aillée sur une face, puis refermer avec l'autre partie.
  • Filmer avec une film étirable et laisser les parfums se diffuser au frais pendant si possible 24 h.

Les secrets de la recette:

  • Si possible sortir le fromage frais du frigo au moins une heure avant pour qu'il soit plus facile à travailler.
  • Si vous décidez d'utiliser de l'alliaire, veillez à ce que sur les sommités (l'extrémité supérieur de la plante, celle où se trouve souvent des petites fleurs blanches) il y ait au moins 4 feuilles.
  • Choisissez un brie ni trop fait ni trop "plâtre". S'il n'est pas assez fait il n'aura pas beaucoup de saveur et ne sera pas agréable en bouche (plâtreux) et si au contraire il est trop fait, le goût du brie masquera la saveur subtile de l'ail des ours ou de l'alliaire et par ailleurs il sera plus compliqué à découper correctement.

Vous avez essayé cette recette ?

Taguez @lesrecettesdekelou sur Instagram

Vous aimez cette recette ?

Suivez @christelebesse9 sur Pinterest

Rejoignez notre communauté gourmande sur Facebook

Suivez Les Recettes de Kélou sur Facebook

Champ d'ail des ours sauvages dans un sous-bois du nord Cantal
0.0 from 0 votes

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *