Gelée de pétales de roses

« Mignonne, allons voir si la rose, qui ce matin avait déclose »

« À
toute chose malheur est bon », le printemps humide que nous avons cette
année n’a pas que des désavantages car mon jardin croule littéralement
sous les roses!
Mes rosiers n’ont jamais été autant prolifiques et c’est une joie qui efface bien la fraîcheur et l’humidité ambiantes.
Parmi mes roses, contrairement à ce que pourrait laisser supposer mon accroche, ce ne sont pas des Pierre de Ronsard que j’ai la chance d’avoir, mais de belles
et particulièrement odorantes roses fuchsia dont je ne connais pas l’espèce.
Tellement parfumées et abondantes qu’elles m’ont donné envie de les utiliser en cuisine pour en
profiter toute l’année.
Si vous aussi vous avez la chance d’avoir des  roses parfumées dans votre jardin, essayez la!
Cette gelée
est délicieuse sur des tartines bien sûr mais elle est particulièrement
savoureuse pour sucrer un bon yaourt fermier, une faisselle (recette maison ICI)
ou encore pour assaisonner des fruits rouges comme la framboise avec
laquelle elle se marie particulièrement bien. Je vous avais d’ailleurs
proposé l’an dernier une recette de confiture de framboise aux pétales de roses.

NB: l’étiquette du pot provient du joli blog les gourmandises de Flo, n’hésitez pas à aller le consulter pour découvrir tout ce qu’elle fait: cuisine, broderie, bijoux and co!

Gelée de pétales de roses

Ingrédients pour environ 6 pots:

150 gr de pétales de roses odorantes
1,5 litres d’eau
800 gr de sucre en poudre
1 belle branche de verveine fraîche ou à défaut une cuillère à soupe de verveine sèche (facultatif)
1 citron
4 gr d’agar-agar

Temps de préparation: 5 mn
Temps de cuisson: environ 30 mn

Porter à ébullition l’eau dans une grande casserole.
Pendant ce temps, défaire les pétales de chaque fleur dans une passoire et chasser les petites bêtes s’il y en a.
Une fois l’eau bouillante couper le feu et y jeter les pétales de roses et le brin de verveine.
Bien mélanger pour que tous les pétales soient immergés.
Laisser infuser à couvert 15 à 20 mn.
Passer le tout dans un tamis ou une passoire fine pour récupérer le jus.
Presser le jus du citron et l’ajouter au liquide.
Ajouter le sucre en poudre et remettre le feu sous la casserole.
Laisser
cuire une vingtaine de minutes puis ajouter l’agar-agar en ayant pris
soin de le diluer au préalable dans un peu de liquide prélevé dans la
casserole.
Continuer la cuisson 5 mn.
Verser dans des pots en verre préalablement stérilisés.
Fermer immédiatement et retourner pour faire le vide d’air.
Au
bout d’une demi-heure les retourner à l’endroit et les laisser
complètement refroidir avant de les stocker dans un endroit frais à
l’abri de la lumière.

Les secrets de la recette:

  • Il est impératif d’utiliser des roses non traitées!
  • Il
    faut aussi impérativement que vos roses soient odorantes. Impossible
    d’obtenir une gelée parfumée si vos roses ne sont pas odorantes. Il
    existe des centaines de variétés et malheureusement peu sont odorantes.
  • La
    verveine n’est pas indispensable mais personnellement je suis toujours
    un peu craintive face aux saveurs « à la rose » qui peuvent être très
    écœurante et je préfère la « casser » un peu avec une autre saveur. Ça
    marche également très bien avec un beau brin de menthe du jardin ou même
    avec le zeste d’un citron vert ou jaune.
  • J’ai la
    chance d’avoir de jolies roses fuchsias qui donnent une belle couleur à
    ma gelée (100 % naturelle qui varie du rouge foncé à un rouge plus clair
    comme sur les photos suivant le temps qu’il faisait le jour de la
    récolte, sur les photos du haut, les roses ont été cueillies un jour frais et humide, sur la photo ci dessous un beau jour ensoleillé.) mais suivant les roses et leur couleur d’origine il peut
    s’avérer nécessaire de rajouter un tout petit peu de colorant (préférez
    le toujours d’origine naturelle) pour lui donner une couleur
    appétissante. Attendez d’avoir mis le jus de citron qui peut faire virer
    la couleur vers une jolie couleur avant de voir si c’est nécessaire ou
    pas. Si possible cueillez vos roses un jour où il fait beau en milieu de journée.
  • Sur cette photo d’ailleurs vous pouvez constater que la gelée est beaucoup gélifiée car je m’étais trompée dans le dosage d’agar-agar… Mais si vous aimez une texture ferme (moi je ne suis pas trop fan) comme si dessous n’hésitez pas à augmenter la dose, elle aura moins tendance à s’échapper de la tartine.

Vous aimerez aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *